PHM rejoint la Team Yonex !

Tennis

20 avril 2020

Ancien numéro 12 mondial, et avec 18 belles années de haut niveau, Paul Henri Mathieu a quitté le circuit en 2017 pour se consacrer à sa famille, et à ses projets personnels. En 2020, PHM rejoint la Team Yonex en tant qu’ambassadeur, encore une autre façon de garder un pied sur le court, et ne pas s’éloigner du tennis, ce sport qu’il aime tant.

Quelles ont été tes activités depuis l’arrêt de ta carrière ?

Je suis devenue consultant pour Eurosport, je commente des tournois principalement depuis Paris, ce qui est assez pratique pour moi. Depuis plus d’un an et demi, je travaille également sur un projet de création d’entreprise reposant sur des valeurs de “made in France” et d’éco responsabilité.

Ton rapport avec le tennis aujourd’hui ? 

Je voulais garder un pied dans le tennis et en étant consultant ça me permet de suivre le circuit et également l’évolution des jeunes joueurs qui arrivent. J’ai été capitaine des 15-16 ans l’année dernière, c’était une expérience très sympa et très enrichissante. Je suis également capitaine de l’équipe première du club de Boulogne Billancourt, là où j’habite, qui évolue en 1ère division en 1A, ça me permet de garder un lien avec des joueurs qui sont encore sur le circuit.

Je garde donc encore pas mal de lien avec le tennis, c’est difficile de tourner la page, et j’en ai pas forcément l’envie. J’ai envie de garder des projets dans le milieu car j’aime ce sport !

A quelle fréquence joues-tu ?

Quand j’ai arrêté, j’avais une saturation physique et psychologique, j’avais des douleurs à droite, à gauche et mon corps avait besoin de se reposer. Je jouais très rarement, et depuis plusieurs mois j’éprouve le besoin et l’envie de fouler les courts. Idéalement j’aimerais pouvoir jouer 2 fois par semaine.

Pourquoi avoir choisi Yonex ? 

C’est une marque avec laquelle j’ai toujours voulu jouer ! Quand on joue depuis très longtemps avec une raquette, c’est très compliqué de changer de marque. Donc pendant ma carrière, je n’ai pas pu essayer les raquettes mais quand j’ai arrêté j’ai tout de suite testé, et j’ai switché ! Je savais que c’était de très bonnes raquettes avec un très bon rendement et qu’elles étaient très agréables à jouer. On se repère très facilement dans les modèles et ça couvre tout type de joueur : du joueur passif défenseur à l’attaquant, en passant par celui qui monte au filet. C’est une marque qui mérite vraiment d’être mise en avant en France !

Que penses-tu de la marque japonaise et des produits ?

Ce sont des produits très pointus et très sophistiqués ! Quand un nouveau produit arrive sur le marché, on sait qu’il y a eu un vrai travail derrière au Japon. Le différentiel de grammage entre deux raquettes est minime par rapport à d’autres marques, ce qui est gage de qualité et de précision.

 

Ces articles vont vous intéresser